Vue du site, situé sur la commune de Grasse
Vue du site, situé sur la commune de Grasse — Google Maps

REBONDISSEMENT

Grasse: Le propriétaire d’un palais condamné à la démolition, se pourvoit en cassation

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné Patrick Diter à raser près de 3.000m2 de constructions illégales

La démolition, confirmée par la cour d'appel d'Aix-en-Provence lundi, est finalement mise en attente. Patrick Diter, le propriétaire d’un château grassois estimé à 57 millions d’euros, et dont près de 3.000 m2 de constructions ont été jugés illégaux, se pourvoit en cassation, a annoncé l’un de ses avocats à Nice-Matin.

L’affaire n’est donc pas encore terminée pour les voisins de cette demeure baroque. Ce sont eux qui avaient déposé les premières plaintes, agacés par la multiplication de nuisances générées par des tournages et de nombreux mariages accueillis dans le château pour au moins 50.000 euros la soirée.

« Des pistes sérieuses de réformation »

Le complexe atteint une surface totale de 3.000 m2. Il n’en faisait que 250 au début des années 2000 lorsqu’il a été racheté par Patrick Diter. Une piscine, un héliport et une route de 600 m2 ont également été construits sans permis.

L’homme d’affaires a été condamné à tout remettre en état. Mais il existe, selon son avocat, Me François Susino, cité par Nice-Matin, « des pistes sérieuses de réformation » de la décision de la cour d’appel. Réponse à suivre devant la cour de cassation.