Côte d'Azur: Il filmait sous les jupes des filles avec un téléphone caché dans une poussette

JUSTICE Un père de famille a été condamné pour voyeurisme aggravé

Mathilde Frénois

— 

Un homme devant une poussette, illustration.
Un homme devant une poussette, illustration. — ANA AREVALO / AFP

Dans la poussette, son bébé de 20 mois et un téléphone. Un père de famille profitait des balades avec sa progéniture pour pointer l’objectif de l’appareil photo du portable sous les jupes des filles. Il a été condamné par le tribunal correctionnel de Grasse à six mois de prison avec sursis, rapporte Nice-Matin.

C’est dans le centre commercial de Saint-Laurent-du-Var Cap 3000 que ce Cagnois de 32 ans poussait le landau. Et mettait en place son petit manège. Repéré par une victime qui a porté plainte et par les vidéos de surveillance du centre, il a été convoqué au palais de justice de Grasse. Il comparaissait pour « voyeurisme aggravé, enregistrement d’images résultant de l’utilisation d’un moyen pour apercevoir à son insu et sans son consentement les parties intimes d’une personne ».

Obligation de soins

A la barre, le père de famille a expliqué que ce stratagème lui a « peut-être procuré une forme d’excitation ». En plus des six mois de prison avec sursis, il a écopé d’une mise à l’épreuve pendant deux ans et d’une obligation de soins.