Nîmes: Prison ferme pour les videurs qui s’étaient acharnés sur le client devenu handicapé à 80%

JUSTICE Trois videurs d’une discothèque ont été condamnés à des peines allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement

Jerome Diesnis

— 

Illustration justice - Un avocat plaide au tribunal
Illustration justice - Un avocat plaide au tribunal — M.LIBERT/20MINUTES

Six ans après les faits, trois videurs de l’établissement Le Complexe, à Nîmes, ont été condamnés à des peines de prison ferme pour violences commises en réunion. Ils avaient frappé un client, handicapé depuis à 80 %.

Le physionomiste soupçonné d’avoir porté le coup le plus violent a été condamné à cinq ans de prison ferme, d’interdiction des droits civiques et de famille. Il s’est enfui avant le délibéré.

Interdiction d’exercer dans un établissement de nuit

Les deux autres prévenus ont été condamnés à deux ans de prison ferme avec mandat de dépôt pour l’un et douze mois de prison dont six avec sursis pour l’autre. Les trois hommes ont par ailleurs l’interdiction d’exercer une activité de salarié ou de gérant d’un établissement de Nîmes