Illustration tauromachie
Illustration tauromachie — Ernesto Guzmán Jr/EFE/SIPA

JUSTICE

Marseille: Trois écoles de tauromachie autorisées en justice à poursuivre la formation des mineurs

Contestées par des associations anticorrida, trois écoles ont été autorisées par la justice à former les mineurs à la tauromachie 

La Cour administrative d’appel de Marseille a autorisé trois écoles du sud-est de la France à poursuivre la formation de mineurs à la tauromachie​, en rejetant la demande d’une association anti corrida de l’interdire, dans un arrêt rendu public mercredi.

Débouté en première instance en 2016, le Comité radicalement anti-corrida (CRAC Europe) avait fait appel pour réitérer sa demande de contraindre les préfets du Gard, de l’Hérault et des Bouches-du-Rhône à « faire interdire les écoles de tauromachie de Nîmes, Béziers et Arles pour les mineurs ».

« Les sévices graves ou actes de cruauté sur les animaux ne peuvent recevoir la qualification d’infraction dès lors qu’ils s’inscrivent dans des courses de taureaux dont l’organisation répond à une tradition locale ininterrompue », or « il est constant qu’il existe une telle tradition » dans les trois villes concernées, a notamment jugé la cour d’appel dans son arrêt.

​​​​