Carcassonne: Un « gilet jaune » condamné pour avoir racketté un routier à un barrage

JUSTICE Un trentenaire a été condamné pour avoir tenté d’extorquer de l’argent à un routier sur un barrage de « gilets jaunes » à Carcassonne

H.M.

— 

Un barrage filtrant de "gilets jaunes" (illustration).
Un barrage filtrant de "gilets jaunes" (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Devant le tribunal correctionnel de Carcassonne, il a assuré n’avoir rien à voir avec les « gilets jaunes ». C’est pourtant sur un barrage filtrant, au milieu d’un groupe portant la chasuble fluo, que ce trentenaire a dérapé. L’affaire, rappelée par L'Indépendant, remonte au 3 décembre 2018, à un barrage filtrant près du péage ouest de Carcassonne.

Un chauffeur roumain sort de l’autoroute et voit ses collègues bloqués. Il a le réflexe de mettre son portable en mode caméra. Et l’intuition est bonne : « Ici, c’est la France, tu payes 100 euros et tu te gares là-bas », lui intime un « bloqueur » accroché à son rétroviseur. Il lui explique même que la somme correspond aux péages économisés grâce aux opérations des «gilets jaunes».

Mardi, devant le tribunal, l’homme a reconnu cette – vaine – tentative d’extorsion. Il a été condamné à 500 euros d’amende, dont 250 avec sursis.