Nîmes : Un commerçant condamné pour avoir refusé l'entrée du chien d'un handicapé

JUSTICE L'homme a été condamné à 200 euros d'amende, et 300 euros de dommages et intérêts

N.B.

— 

Un labrador chocolat (illustration).
Un labrador chocolat (illustration). — CATERS NEWS AGENCY/SIPA

Le gérant d’un commerce a été condamné par le tribunal de Nîmes (Gard) mercredi à 200 euros d’amende, et 300 euros de dommages et intérêts, pour avoir refusé qu’une personne tétraplégique entre dans sa boutique avec le chien qui l’assiste, rapporte France 3.

Selon l’avocate de la victime, Salomé Perrier, le prévenu a demandé à son client d’attacher le chien « dehors en lui proposant de l’aider à faire ses courses ».

Déjà plusieurs plaintes

De son côté, Lauriane Dillenseger, qui représentait le commerçant lors du procès, a expliqué qu’il « n’était pas en mesure de savoir qu’il s’agissait d’un chien d’assistance et a voulu faire respecter les normes d’hygiène ».

Selon le site de la chaîne, l’homme se verrait refuser l’entrée dans des commerces cinq à six fois par an. Il a déposé de nombreuses plaintes, mais c’est la première fois qu’un procès a lieu.