Les enquêtes pour infractions sexuelles en hausse de 13% depuis le mouvement #Metoo

VIOLENCES SEXUELLES Une augmentation qui coïncide avec les phénomènes #MeToo et #Balancetonporc

J.-L.D.

— 

Le mouvement MeToo serait à l'origine de cette augmentation
Le mouvement MeToo serait à l'origine de cette augmentation — pixabay

Conséquence des mouvements #MeToo et #Balancetonporc​, les enquêtes pour infractions sexuelles ont bondi de 13 % pendant les douze mois qui ont suivi l’apparition de ces deux phénomènes, a appris 20 Minutes auprès de la chancellerie, confirmant une information du Parisien.

« La hausse la plus importante concerne les affaires nouvelles de harcèlements sexuels (+35 %) suivies des affaires de viols (+14 %) et d’agressions sexuelles (+11 %), indique ainsi la chancellerie. Le volume des poursuites est quant à lui en hausse de 10 %, se traduisant par une hausse de 13 % des informations judiciaires. »

Une hausse de 17 % des plaintes pour viols en 2018

Ces chiffres, récoltés à partir d’octobre 2017 (début du mouvement #Metoo), confirment ceux donnés le 31 janvier par le ministère de l’Intérieur, indiquant qu’une année 2018 avait été marquée par une hausse de 17 % des plaintes pour viols. Les plaintes pour agressions sexuelles ont, elles, bondi d’environ 20 % dans le même temps.

Des chiffres qui tranchent avec une autre tendance générale. Ainsi, le nombre de condamnations pour viols sur la période 2005-2015 a baissé par rapport à la décennie précédente.