Calvados: Un «gilet jaune» condamné à trois ans de prison ferme pour jets de projectiles, une sentence record

VIOLENCES A l'aide de son lance-pierre, le quadragénaire a lancé une centaine de projectiles sur les forces de l'ordre

20 Minutes avec agence

— 

Un palais de justice (illustration).
Un palais de justice (illustration). — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Un jugement inédit. Un homme de 43 ans a été condamné à trois ans de prison ferme ce mercredi à Caen (Calvados) pour des violences commises en décembre et janvier pendant les manifestations des « gilets jaunes », rapporte France Bleu Normandie.

Le quadragénaire a été identifié, grâce à des images de vidéosurveillance, comme l’auteur de violences à l’encontre de gendarmes et de CRS. L’individu, au lourd casier judiciaire, ne se décrit pourtant pas comme un « gilet jaune » et n’a exprimé aucune revendication politique pendant le procès.

« J’ai pris mon lance-pierre »

« J’ai bugué quand j’ai vu à la télé les violences policières contre les ''gilets jaunes''. J’ai pris mon lance-pierre pour aller dans les manifs. Pour viser les forces de l’ordre, les faire reculer pour permettre d’évacuer les manifestants blessés », a-t-il expliqué aux juges. « Les CRS et les gendarmes mobiles ont des casques et des boucliers, ils ne risquaient rien ! »

Ses arguments n’ont pas convaincu le tribunal, qui a souligné que le quadragénaire avait aussi lancé des appels sur les réseaux sociaux pour que d’autres manifestants lui apportent des projectiles, comme des boulons ou des billes. Au total, l’homme aurait lancé une centaine de projectiles. Il a aussi écopé de trois mois de prison ferme pour fausse identité : au moment de son arrestation, il avait donné le nom de son frère.