Nice: Une secrétaire détourne 65.000 euros en ouvrant le courrier d'un cabinet d'avocats

JUSTICE Elle a été reconnue coupable d’escroquerie, de faux et d’usage de faux par le tribunal correctionnel de Nice

M.Fr.

— 

Illustration de courrier.
Illustration de courrier. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Ce ne sont pas tant le traitement des courriers qui intéressait cette secrétaire azuréenne que les chèques qui se trouvaient à l’intérieur. En l’espace de trois ans, une employée d’un cabinet d’avocats a détourné 65.000 euros, rapporte Nice-Matin.

En étant en charge de l’ouverture du courrier, cette fonction lui permettait de mettre la main sur les chèques sans passer par la comptabilité du cabinet. Des faits qu’elle a répété de mai 2014 jusqu’en septembre 2017.

Escroquerie, faux et usage de faux

Âgée de 55 ans, la secrétaire a été condamnée par le tribunal correctionnel de Nice pour escroquerie, faux et usage de faux. Elle a écopé de trois ans d’emprisonnement dont dix-huit mois avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve. Une peine accompagnée d’une obligation de rembourser les 65.000 euros détournés et de payer 1.800 euros de dommages et intérêts au cabinet d’avocats qui l’employait.