Nice: Une infirmière condamnée pour avoir escroqué un patient pendant sa convalescence

EN CLINIQUE La Niçoise de 26 ans a écopé de huit mois de prison avec sursis et d’une interdiction d’exercer

Fabien Binacchi

— 

Une infirmière aide un patient à marcher (Illustration)
Une infirmière aide un patient à marcher (Illustration) — Jean-Sebastien Evrard AFP

A-t-elle fait d’autres victimes ? La justice, qui envisage cette possibilité, poursuit son enquête. En attendant, Vanina D., une infirmière de 26 ans vient d’être condamnée pour avoir escroqué l’un de ses patients, relate Nice-Matin. La Niçoise en est quitte pour huit mois de prison avec sursis, deux ans de mise à l’épreuve et une interdiction d’exercer.

Les faits remontent à février 2018. Un retraité de 78 ans porte plainte à l’issue de sa convalescence dans la clinique où la jeune femme exerce. Au moment de ses soins, près de 1.700 euros ont été dépensés grâce à ses coordonnées bancaires.

Le numéro de carte piqué dans le dossier médical

Les enquêteurs finissent par remonter jusqu’à l’infirmière. Cette dernière s’était simplement servie dans le dossier médical du patient et avait utilisé son numéro de carte.

« Ce sont des faits assez détestables sur une personne particulièrement vulnérable, lance la présidente Isabelle Demarbaix, citée par le quotidien régional. Vous exercez un métier de confiance. » Le tribunal correctionnel a suivi les réquisitions du parquet.