Nîmes: Après le décès d’un jeune à la fête foraine, le forain veut rouvrir son manège

JUSTICE La chambre d’instruction de Nîmes doit statuer sur la demande de reprise d’activité d’un forain dont le commerce avait été le théâtre du décès d’un jeune homme en 2017

Jerome Diesnis

— 

Le tribunal de Nîmes (illustration).
Le tribunal de Nîmes (illustration). — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

La chambre d’instruction de Nîmes doit statuer sur une demande de modification de contrôle judiciaire d’un commerçant, souligne Objectif Gard. Une histoire sensible.

Les faits s’étaient déroulés en juillet 2017 à Marguerittes, une commune située à quelques kilomètres de Nîmes. A l’époque, un jeune homme âgé de 19 ans était décédé alors qu’il commandait une crêpe sur le snack d’un forain. Les vérins qui soutenaient l’auvent avaient cédé et la structure était tombée sur la tête du jeune homme, qui était décédé.

Selon le pure player, les investigations avaient permis de découvrir que les vérins et le système de fermeture de l’auvent avaient été modifiés. Placé depuis sous contrôle judiciaire, le forain a demandé à pouvoir reprendre son activité. Sa demande est actuellement à l’étude.