«Gilets jaunes»: le leader grenoblois Julien Terrier en garde à vue

ARRESTATION Il a été placé en garde à vue ce samedi matin au cours de l'acte 15 du mouvement de contestation

20 Minutes avec AFP

— 

Des «gilets jaunes» devant des voitures de la gendarmerie en Isère (illustration).
Des «gilets jaunes» devant des voitures de la gendarmerie en Isère (illustration). — Allili Mourad/Sipa

Nouvelle garde à vue pour Julien Terrier, le leader grenoblois des «gilets jaunes». Il y a été placé avec un autre membre actif du mouvement ce samedi matin lors de l'acte 15 du mouvement, a-t-on appris auprès du parquet de Grenoble, en Isère. Les deux hommes sont « dans les locaux de la gendarmerie dans le cadre d’une enquête de flagrance », a précisé le procureur de la République.

Appel à une opération de péage gratuit ce week-end

L’enquête a été ouverte pour « participation à un groupement formé en vue de la préparation de violences ou dégradations » et « organisation d’une manifestation sur la voie publique sans déclaration préalable ».

Julien Terrier et Jérôme Bouzendorffer avaient appelé cette semaine à une opération péage gratuit à Voreppe, sur l’autoroute A48, à l'occasion de l'acte 15 du mouvement national des «gilets jaunes», alors que ce week-end de chassé-croisé s’annonce très chargé sur les routes. Le 8 décembre, Julien Terrier avait déjà été placé en garde à vue à Grenoble. Il lui était reproché d’avoir organisé une manifestation illégale.