«Gilets jaunes»: Ingrid Levavasseur a porté plainte pour «insultes sexistes et agressions physiques»

VIOLENCES L'une des chefs de file du mouvement avait subi plusieurs insultes et agressions lors de l'acte 14 dimanche dernier

C-E.AK

— 

Ingrid Levavasseur prise à partie lors de l'acte 14 des «gilets jaunes» dimanche 17 février.
Ingrid Levavasseur prise à partie lors de l'acte 14 des «gilets jaunes» dimanche 17 février. — Line Press/AFP

Chose promise, chose due. Ingrid Levavasseur, éphémère tête de liste aux élections européennes du parti ralliement d'initiative citoyenne (RIC), a porté plainte auprès du procureur de Paris pour « injures publiques à caractère sexiste, violences en réunion, entrave à l’exercice de la liberté de d’expression et manifestation » ont fait savoir ses avocats Me Coline Bouillon et Me Romain Vanni.

Dans leur plainte, ses conseils soulignent « qu’aucune opinion politique, ou acte de militantisme de Ingrid Levavasseur ne saurait justifier un tel déferlement de violence, et d’injures à caractère sexiste à son encontre, dans le seul but d’entraver sa liberté d’expression et de manifestation, ce qui de surcroît constitue un délit pénal ».

« Enlève ton gilet ! »

Dimanche dernier, lors de l’acte 14 du mouvement, Ingrid Levavasseur a été vivement prise à partie, alors qu’elle était en train de répondre à une interview. « Enlève ton gilet… », lui avaient lancé certains manifestants, comme on peut le voir sur des images filmées par un journaliste. « Vous êtes en train de donner une belle image du mouvement », avait répondu, dépitée, la manifestante face aux doigts d’honneur et autres insultes.