Ain: Un coach de basket féminin condamné pour relations sexuelles avec deux joueuses mineures

FAITS DIVERS Un entraîneur de basket de 29 ans a été condamné mardi à huit mois de prison ferme en raison de ses relations, entre 2013 et 2015, avec deux anciennes joueuses alors mineures

J.Lau.
— 
Photo d'illustration d'un palais de justice.
Photo d'illustration d'un palais de justice. — J.Laugier / 20 Minutes

« Parfois on fait des choses sans savoir qu’on fait du mal. » C’est ainsi que l’ancien entraîneur du club de basket de Lagnieu (Ain) a justifié des faits d’atteinte sexuelle et d’agression sexuelle sur mineures. Jugé mardi au tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse, Manuel Mangon (29 ans) a été condamné à une peine de 18 mois de prison dont 10 mois avec sursis et une mise à l’épreuve de deux ans, explique Le Progrès.

Entre 2013 et 2015, celui-ci a eu des relations « amoureuses » avec deux joueuses qu’il entraînait, alors âgées de 14 et 15 ans. Les parents d’une des deux adolescentes avaient déposé plainte en mars 2015 après l’hospitalisation de leur fille, en souffrance. L’avocate de la partie civile, Me Marie Audineau, évoque « une relation déséquilibrée, de nature perverse ».

Des garanties de temps de jeu contre des pratiques sexuelles

« Je comprends que les parents aient eu peur. Je regrette aujourd’hui mais j’étais réellement amoureux d’elle », s’est défendu mardi Manuel Mangon, qui avait été mis en garde à plusieurs reprises par des membres du club de Lagnieu. Selon des accusatrices, l’intéressé garantissait notamment des temps de jeu importants à ses joueuses en échange de certaines pratiques sexuelles.

Coach de basket depuis 2015 à Cessieu (Isère), il vient également d'être interdit d’exercer toute activité impliquant un contact habituel avec des mineurs et il a été inscrit au fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles (FIJAIS).