Montpellier: Un élu ex-FN condamné lourdement pour avoir démâté un «rainbow flag»

JUSTICE Djamel Boumaaz a été condamné à six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité

Nicolas Bonzom

— 

Un rainbow flag à Montpellier (illustration).
Un rainbow flag à Montpellier (illustration). — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Un conseiller municipal de la ville de Montpellier, élu en 2014 sur la liste du FN, a été condamné mercredi à six mois de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité, rapporte Métropolitain.

Le 17 mai 2016, tandis que la ville participait à la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, Djamel Boumaaz avait démâté le « rainbow flag » symbole de la communauté LGBT, hissé par la collectivité devant l’hôtel de ville, avant de tenter de l’enterrer.

Il va faire appel

Le conseiller municipal, qui a aujourd’hui quitté le parti d’extrême droite, a annoncé sur Facebook ce jeudi matin son intention de faire appel de cette condamnation qu’il juge « pas comme les autres ».

De son côté, Philippe Saurel (divers gauche), le maire et président de la métropole de Montpellier, s’est réjoui sur Twitter de la peine prononcée par le tribunal, « condamnant un comportement contraire aux valeurs de la République ».