Perpignan: Le procès de l’assassin présumé d’Erika, poignardée 35 fois, s’ouvre ce mardi

PROCES Le verdict du procès est attendu vendredi

N.B.

— 

Le palais de justice de Perpignan
Le palais de justice de Perpignan — Jérôme Diesnis / Agence Maxele Presse

Ce mardi s’ouvre devant les assises des Pyrénées-Orientales​ le procès de Kader Djidel, poursuivi pour l’assassinat de son ex-petite amie, Erika, le 25 août 2015, à Perpignan.

Agé de 18 ans à l’époque, il n’avait pas supporté sa rupture avec l’adolescente de 17 ans. Selon L'Indépendant, il est accusé de l’avoir suivie, harcelée et violentée.

35 blessures

Elle avait déposé plusieurs plaintes à son encontre. Le 25 août 2015, elle s’est rendue dans un parc, pensant y rencontrer un proche de son ancien petit ami.

Kader Djidel se serait alors jeté sur elle, et lui aurait asséné des coups de couteau. Le médecin légiste établira 35 blessures, dont huit à la tête et 17 au cou. L’homme s’est rendu le lendemain au commissariat, poursuit le quotidien régional.

Le verdict du procès est attendu vendredi.