Béziers : Quatre mois de prison avec sursis pour avoir agressé Robert Ménard en Gironde

JUSTICE Le maire de Béziers (Hérault) avait été agressé en mai 2018, à Saint-André-de-Cubzac (Gironde)

N.B.

— 

Robert Ménard.
Robert Ménard. — N. Bonzom / Maxele Presse

Un homme a été condamné ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux (Gironde) à quatre mois de prison avec sursis pour l’agression de Robert Ménard, le maire de Béziers (Hérault) en mai 2018, à Saint-André-de-Cubzac (Gironde).

Ce jour-là, des manifestants s’en étaient pris physiquement à l’élu, alors qu’ils se rendaient à un débat.

Une ITT de quatre jours

Selon Midi Libre, le prévenu, qui était poursuivi pour des faits de violences en réunion, a également écopé de 4.500 euros de dommages et intérêts et 1.500 euros au titre des frais de justice.

Une incapacité totale de travail de quatre jours avait été prescrite au maire d’extrême droite de Béziers après cette agression.