Hérault : L’auxiliaire de vie faisait manger des tartines de confiture aux anxiolytiques

JUSTICE Elle a été condamnée à trois ans de prison

N.B.

— 

Illustration - Confiture de fraise
Illustration - Confiture de fraise — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Une auxiliaire de vie de l'Hérault a été a été condamnée à trois ans de prison et à cinq ans d’interdiction d’exercer son métier auprès de personnes vulnérables.

Selon Midi Libre, elle était poursuivie pour avoir administré à une trentenaire handicapée des tartines au… Lexomil. Malvoyante, la victime avait sans le savoir avalé la préparation.

« Etre tranquille »

L’une des proches de la victime avait découvert l’étrange mixture, des médicaments sur une tartine de confiture, dans le micro-ondes. Une enquête avait été ouverte. Elle avait permis de définir que la trentenaire avait absorbé massivement des anxiolytiques.

Selon le quotidien régional, l’auxiliaire de vie voulait « être tranquille ». « Je ne voulais pas la tuer, je n’ai pas réfléchi », a-t-elle assuré devant le tribunal correctionnel.