Alpes-Maritimes: Le département reconnu coupable d’homicide involontaire après un éboulement

MONTAGNE Cinq personnes travaillant sur un chantier avaient été ensevelies sous un tunnel

M.F.

— 

Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi.
Le palais de justice de Nice ce mercredi après-midi. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

L’éboulement sous un tunnel de Saint-Etienne-de-Tinée remonte au 31 juillet 2014. Ce jour-là, cinq personnes ont été ensevelies. Jeudi après-midi, le tribunal correctionnel de Nice a reconnu coupable d’homicide involontaire le département des Alpes-Maritimes et deux de ses fonctionnaires, rapporte Nice-Matin.

L’effondrement avait engendré la mort d’un homme, le patron du chantier sur lequel tous travaillaient. Parmi les quatre autres personnes ensevelies, deux avaient été gravement blessées.

« Violation d’une obligation de prudence ou de sécurité »

Ce jeudi, la justice a donc condamné le département des Alpes-Maritimes et deux responsables. Deux fonctionnaires ont été relaxés. Ils étaient poursuivis pour « violation d’une obligation de prudence ou de sécurité ».