Nice: Moussa Coulibaly renvoyé devant une cour d'assises pour l'agression de militaires en 2015

PROCES EN VUE Il devrait être jugé pour « association de malfaiteurs terroriste » et « tentatives d’assassinats terroristes »

F.Bi. avec AFP

— 

Photo fournie par les bureaux du Premier ministre turc le 4 février 2015 de Moussa Coulibaly, agresseur présumé de trois militaires à Nice
Photo fournie par les bureaux du Premier ministre turc le 4 février 2015 de Moussa Coulibaly, agresseur présumé de trois militaires à Nice — Bureaux du Premier ministre turc

Son procès aura lieu face à un jury populaire. Les juges d’instruction antiterroristes ont ordonné le renvoi devant les assises de Moussa Coulibaly, délinquant radicalisé accusé d’avoir agressé au couteau trois militaires à Nice en février 2015.

Dans leur ordonnance du 4 janvier, les magistrats réclament que cet homme de 30 ans soit jugé pour « association de malfaiteurs terroriste » et « tentatives d’assassinats terroristes », a précisé une source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1.

Moussa Coulibaly, originaire de Mantes-la-Jolie (Yvelines), avait été arrêté le 3 février 2015 après avoir blessé, devant un centre communautaire juif, deux militaires avec un long couteau, tandis qu’un troisième était parvenu à le maîtriser.

Refoulé de Turquie début 2015

En garde à vue, il avait exprimé sa haine de la France, de la police, des militaires et des juifs. Cette agression était survenue un peu moins d’un mois après les attaques de janvier 2015 à Charlie Hebdo, à Montrouge et à l’Hyper Cacher.

Jusqu’à son passage à l’acte, Moussa Coulibaly était surtout connu pour des faits de droit commun, tous commis à Mulhouse entre avril 2006 et novembre 2009 : vol à l’étalage, violences, usage de stupéfiants, outrage à personnes dépositaires de la force publique.

Début 2015, il avait été entendu par la DGSI puis placé sous surveillance policière après avoir tenté de se rendre en Turquie, porte d’entrée de la route du jihad en Syrie.