Lufthansa: L’astuce d’un passager pour économiser plus de 2.000 euros sur son vol fait bondir la compagnie

TRANSPORT Pour voyager moins cher, un passager avait réservé un vol aller-retour entre la Norvège et les États‑Unis avec escale à Francfort mais au retour, il a décidé de rester en Allemagne

20 Minutes avec agence

— 

Un avion de la compagnie aérienne allemande Lufthansa.
Un avion de la compagnie aérienne allemande Lufthansa. — JOSEP LAGO / AFP

Il avait trouvé l’astuce pour prendre l’avion à moindres frais. Un passager se voit réclamer 2.112 euros par la Lufthansa pour avoir quitté à un point d’escale le voyage qu’il avait réservé.

En effet, un vol avec escale est le plus souvent moins cher qu’un vol direct. Certains passagers ont bien intégré le stratagème et ils réservent donc deux vols successifs en n’ayant pas la moindre intention de prendre le deuxième. C’est précisément ce qu’à fait le voyageur qui s’est attiré les foudres de la compagnie aérienne allemande, raconte BFM TV.

Il s’arrête en cours de voyage

Le passager avait réservé un vol aller-retour entre Oslo (Norvège) et Seattle (Etats-Unis) via Francfort (Allemagne). Il a bien utilisé toutes les étapes du vol aller mais au retour, il ne s’est pas présenté à l’embarquement pour mener le voyage à son terme entre Francfort et Oslo.

La compagnie aérienne s’est donc estimée lésée, qualifiant cette pratique de violation de ses conditions générales de vente.

La Lufthansa déboutée

Elle a donc saisi la justice et réclamé au passager un dédommagement de 2.112 euros, soit la différence entre le tarif qu’il aurait dû régler s’il n’avait pas « rusé » (2.769 euros) et le prix réellement payé (657 euros).

Le tribunal de district de Berlin a débouté la Lufthansa à la mi-décembre au motif qu’elle n’avait pas pu fournir de justificatifs permettant de démontrer l’évaluation de son manque à gagner. Mais la compagnie ne compte pas en rester là puisqu’un porte-parole a indiqué à CNN que la société « avait déjà formé un recours contre cette décision ».