Alès: Un homme jugé pour avoir récupéré des objets dans une déchetterie

JUSTICE L'homme sera fixé sur son sort le 29 mars prochain

N.B.

— 

Illustration d'ordures ménagères en attente de tri, dans une déchetterie.
Illustration d'ordures ménagères en attente de tri, dans une déchetterie. — NICOLAS JOSE/SIPA

Un homme de 54 ans a été présenté devant le tribunal correctionnel d’Alès (Gard),​ pour avoir récupéré des objets dans la déchetterie d’une commune du département, rapporte Objectif Gard. Le quinquagénaire était poursuivi pour « tentative de vol ».

En janvier 2018, ce Gardois avait écopé d’un simple rappel à la loi, pour avoir récupéré des objets jetés à la benne. Quelques semaines plus tard, il y est malgré tout retourné. C’est ce qui l’a amené devant un tribunal correctionnel.

« Ce n’est pas du vol »

« On jette trop de trucs, je trouve cela honteux, a plaidé le quinquagénaire. J’ai retapé ma maison comme ça. Ce n’est pas du vol. Je ne pense pas faire beaucoup de mal en faisant cela. » Le procureur, qui a requis à son encontre une amende de 3.000 euros avec sursis, lui indique cependant qu’il a franchi un grillage, ce qui est interdit.

« Les déchets ne peuvent pas faire l’objet d’un vol car ils sont, par définition, quelque chose d’abandonné », indiqué l’avocat du quinquagénaire, cité par le site d’actualité. L’homme sera fixé sur son sort le 29 mars prochain.

Le 4 décembre dernier, à Montpellier, la Cour d’appel avait relaxé un jeune homme et une jeune femme, condamnés mais dispensés de peine en 2015 pour avoir récupéré de la nourriture dans les poubelles d’un supermarché héraultais. « La Cour d’appel s’est appuyée sur une jurisprudence de la Cour de cassation, qui avait considéré que des denrées alimentaires mises à la poubelle étaient abandonnées, et donc, que personne ne pouvait en revendiquer la propriété, il ne s’agit donc en aucun cas d’un vol », avait alors expliqué à 20 Minutes Nicolas Gallon, l’avocat de Léa et Adrien.