Toulouse: Une mère condamnée à sept ans de prison pour la mort de son fils de 2 ans, giflé et secoué

JUSTICE Une jeune Toulousaine a été condamnée à sept ans de prison mercredi. Son fils adoptif de 2 ans est mort après qu'elle l'a giflé et secoué.

H.M.

— 

Le palais de justice de Toulouse.
Le palais de justice de Toulouse. — A. Gelebart - 20 Minutes

Un geste d’énervement aux conséquences terribles et irréversibles. Dans son édition du jour, La Dépêche du Midi relate le procès d’une Toulousaine de 27 ans, condamnée mercredi à sept ans de prison par la cour d’assises de la Haute-Garonne. L’accusée répondait de la mort de son fils adoptif, le 1er avril 2016, alors que le garçonnet était âgé de 2 ans. Le drame a eu lieu au moment du bain. Le bébé giflé et secoué a perdu connaissance. Il est mort le lendemain à l' Hôpital des enfants​.

Elle encourait trente ans de réclusion

Un temps soupçonnée de meurtre, la mère était jugée pour « violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner » commises par ascendant sur un mineur de moins de 15 ans. Elle encourait trente ans de réclusion criminelle. Mais les jurés semblent avoir adhéré à la thèse d’une jeune mère fatiguée par les pleurs et mal préparée à accueillir cet enfant adopté quatre mois auparavant au Portugal. Détruite, l’accusée a assumé ses responsabilités dans le box.