Marseille: Une élue porte plainte après un dérapage sexiste de Stéphane Ravier

SEXISME En plein conseil municipal, en pleine intervention de Lydia Frentzel, Stéphane Ravier (RN) avait proposé de rencontrer l'élue « au même hôtel, le même jour, à la même heure »...

M.C. avec AFP

— 

Stéphane Ravier en 2017
Stéphane Ravier en 2017 — Anne-Christine Poujoulat /AFP
  • Ce lundi, en plein conseil municipal, Stéphane Ravier (RN) a dérapé, proposant de rencontrer une élue « au même hôtel, le même jour, à la même heure ».
  • Cette dernière a porté plainte pour « injure publique sexiste ».
  • Elle a reçu le soutien de l’entourage de Marlène Schiappa.

Une élue écologiste de Marseille a porté plainte mardi pour « injure publique sexiste » contre le sénateur Rassemblement National  Stéphane Ravier qui, en plein conseil municipal, lui avait proposé de la rencontrer « au même hôtel, le même jour, à la même heure », a indiqué Lydia Frentzel.

Lors du conseil municipal lundi, alors que l’intervention de Lydia Frentzel (EELV) était chahutée par des élus du Rassemblement national, elle s’était adressée à Stéphane Ravier : « On se verra dans les 13e-14e [l'ex-mairie de secteur de Stéphane Ravier] et je viendrai aider les équipes », faisant référence à la prochaine campagne électorale des municipales.

Rappel à l’ordre

Stéphane Ravier lui avait alors rétorqué : « au même hôtel, le même jour, à la même heure », suscitant les rires de son groupe et les cris scandalisés d’autres élus. Le maire LR Jean-Claude Gaudin avait ajouté : « En tout cas, ce n’est pas dans mon bureau, hein ». Les insultes ont alors fusé de toutes parts dans l’hémicycle, Lydia Frentzel traitant Stéphane Ravier de « merde », tandis que le maire, Jean-Claude Gaudin (LR) invectivait l’ex-député socialiste Patrick Mennucci de « grossier personnage ».

Plusieurs élus, notamment Benoît Payan (PS) et Yves Moraine (LR) ont demandé lors de la séance au maire de prononcer un rappel à l’ordre du sénateur RN. A la fin de la séance, Jean-Claude Gaudin a demandé à Stéphane Ravier de retirer « ses propos qui peuvent être considérés comme insultants », en l’absence de ce dernier.

Soutien de la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa

« Stéphane Ravier a sous-entendu que j’étais une prostituée et que j’avais des relations habituelles avec lui, a dénoncé mardi Lydia Frenzel. J’ai décidé de porter plainte car on a touché le fond, ça fait quatre ans que je subis les attaques du Front national, je me devais de le faire pour toutes les femmes. »

Interrogé par l’AFP, l’entourage de la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes a affirmé son soutien « par principe à toutes les femmes élues ou non qui font face à des sous-entendus honteux qui contribuent à éloigner les femmes de la politique », ajoutant que « le RN se présente tel qu’il est dans la haine des femmes dès lors qu’elles ne s’appellent pas Le Pen ».

​​​​