Rennes: Ils avaient simulé une prise d’otage pour détourner des colis

LES PIEDS NICKELÉS Trois hommes ont été condamnés jeudi par le tribunal correctionnel

J.G.

— 

Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire.
Illustration du tribunal de grande instance de Rennes, au sein de la Cité judiciaire. — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Trois hommes étaient jugés jeudi devant le tribunal correctionnel de Rennes pour un coup monté. L’affaire remonte au 10 juillet 2015, comme le rapporte Ouest-France. Ce jour-là, les policiers avaient été appelés pour une camionnette en flamme sur un parking. Sur place, le chauffeur, paniqué, leur avait raconté avoir été pris en otage par deux hommes.

Selon sa version, ces derniers l’auraient d’abord menacé et forcé à déposer les colis qu’il transportait dans divers endroits autour de Rennes. Ils l’auraient ensuite frappé avant d’incendier la camionnette et de prendre la fuite.

Un seul des prévenus présent lors de l’audience

En entendant ce récit, les enquêteurs avaient un peu tiqué, pointant du doigt de nombreuses incohérences. Et pour cause, le chauffeur et un ami avaient en fait tout orchestré, prétextant cette fausse prise d’otage pour voler la soixantaine de colis qui se trouvait dans le camion. Un peu plus tard, un troisième individu, présenté comme le receleur, avait été interpellé.

Seul l’un des prévenus, l’ami du chauffeur, était présent lors de l’audience. Il a été condamné à douze mois de prison dont huit mois avec sursis. Le chauffeur a quant à lui écopé d’une peine de quinze mois et le receleur de quatre mois.