VIDEO. Beaucaire: Un mois de prison avec sursis pour avoir foncé sur des «gilets jaunes»

«GILETS JAUNES» L’homme qui avait foncé dans la foule au premier jour du mouvement social des « gilets jaunes », à Beaucaire, dans le Gard, a été condamné à un mois de prison avec sursis…

Jérôme Diesnis

— 

Des « gilets jaunes » près d'un barrage filtrant autour d'un rond-point, à Fontainebleau, le 24 novembre.
Des « gilets jaunes » près d'un barrage filtrant autour d'un rond-point, à Fontainebleau, le 24 novembre. — Vincent Loison/SIPA

Un homme qui avait foncé sur plusieurs « gilets jaunes » a été condamné à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nîmes, assorti de deux ans de mise à l’épreuve. Les faits s’étaient produits le 17 novembre, au premier jour du mouvement social, sur le pont qui enjambe le Rhône pour relier Tarascon, dans les Bouches-du-Rhône, à Beaucaire dans le Gard.

Deux personnes avaient été blessées : une femme de 37 ans et un homme de 44 ans. Le prévenu était initialement jugé pour violence avec usage ou menace d’une arme (sa voiture) suivie d’incapacité n’excédant pas huit jours lors de manifestation sur la voie publique. Le procureur adjoint a obtenu une requalification des faits en blessures involontaires, rappelant « le délit d’entrave à la circulation » formé par les « Gilets jaunes ». « Peut-être s’est-il senti en insécurité face à cette foule ? », relate Objectif Gard.

« Mon pied a glissé sur la pédale d’embrayage »

A l’audience, le conducteur, au lourd casier judiciaire, a expliqué que son geste était involontaire, son « pied [ayant] glissé sur la pédale d’embrayage » alors qu’il avait les semelles mouillées. La vidéo du choc avait été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux.