«Gilets jaunes» à Montpellier: Condamné, un manifestant veut prouver son innocence grâce à la vidéosurveillance

MANIFESTATION L'homme a été condamné en comparution immédiate. Il a fait appel...

N.B.

— 

Illustration d'une manifestation des «gilets jaunes».
Illustration d'une manifestation des «gilets jaunes». — Mourad Alilli / SIPA

Le 21 janvier, un Montpelliérain a été condamné en comparution immédiate à trois mois de prison avec sursis pour « attroupement en vue de commettre des exactions ». Il avait été interpellé deux jours plus tôt, en marge de l’acte 10 du mouvement des « gilets jaunes​ », à Montpellier. Les policiers auraient trouvé lors de son arrestation des pierres dans son sac, rapporte France Bleu Hérault, ce que nie le prévenu.

Ce père de famille, qui a fait appel de sa condamnation, souhaite que la justice visionne les bandes des caméras de vidéosurveillance pour prouver son innocence.

Il assure qu’il échappait aux casseurs

Selon la station, le manifestant assure qu’il échappait aux casseurs. Et c’est alors qu’il aidait des personnes à s’enfuir qu’il aurait été arrêté par les policiers, qui indiqueront qu’il avait lancé des cailloux en leur direction. Quant à la pierre, l’homme assure qu’il ne l’a jamais mise dans son sac.

Une demande a été transmise au parquet pour que les vidéos soient réquisitionnées.