Saint-Brieuc: Interpellé avec un couteau lors de la visite de Macron, un syndicaliste condamné

JUSTICE L’homme devra s’acquitter d’une amende de 300 euros…

J.G.

— 

Avant de se rendre à Saint-Brieuc, Emmanuel Macron avait visité le Cap Fréhel le 20 juin 2018.
Avant de se rendre à Saint-Brieuc, Emmanuel Macron avait visité le Cap Fréhel le 20 juin 2018. — M. Pattier / Sipa

Jugé le 18 décembre devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, un syndicaliste de la CGT a été condamné ce mardi à 300 euros d’amende pour port d’arme prohibé, indique Ouest-France. Le 20 juin, à l’occasion de la visite d’Emmanuel Macron au port du Légué, l’homme avait été interpellé en possession d’un couteau pliable dans la poche. Placé en garde à vue, il avait refusé de se soumettre au prélèvement d’empreintes.

« Il a toujours un couteau sur lui », a plaidé son avocate

Lors de l’audience, le syndicaliste avait expliqué qu’il s’était servi de son couteau pour pique-niquer juste avant l’arrivée du président de la République. « Il a toujours un couteau pliable sur lui. C’est un pêcheur, un bricoleur », avait ajouté son avocate.

Une soixantaine de personnes étaient rassemblées le jour du procès devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc pour soutenir leur camarade. En plus de l’amende, l’homme a également interdiction de posséder une arme pendant trois ans, précise Le Télégramme.