Nice: «Une fascination et une addiction», un homme condamné pour avoir partagé et liké des vidéos terroristes

JUSTICE Il a écopé de dix mois de prison avec sursis pour « apologie publique d’un acte de terrorisme »… 

M.F.

— 

Illustration d'un téléphone portable.
Illustration d'un téléphone portable. — Pexels

Des vidéos de pendaison. D’autres du djihadiste niçois Omar Omsen. Entre mars 2017 et janvier 2019, un Niçois a regardé, partagé et liké des milliers de vidéos terroristes. Il a été condamné jeudi à dix mois de prison avec sursis pour « apologie publique d’un acte de terrorisme » par le tribunal correctionnel de Nice, rapporte Nice-Matin.

L’homme se présente comme « musulman mais non pratiquant ». Dans les colonnes du quotidien local, il affirme avoir « tourné la page ». Mais pendant plusieurs mois, ce père de famille de 32 ans a multiplié les visionnages de vidéos, jusqu’à comparer cette activité à une « drogue ».

Reparti libre

Les enquêteurs ont trouvé 447 applications dans son smartphone, notamment la messagerie cryptée Telegram. L’homme a aussi expliqué sa « fascination et une addiction » pour la thématique terroriste. Il est finalement reparti libre, écopant d’une peine de dix mois avec sursis et mise à l’épreuve. Une peine accompagnée d’une obligation de soins.