«Gilets jaunes» à Béziers: Un routier condamné à 18 mois de prison ferme pour avoir tiré sur des manifestants

MANIFESTATIONS L'homme a expliqué avoir paniqué...

N.B.

— 

Un barrage filtrant de «gilets jaunes» (illustration).
Un barrage filtrant de «gilets jaunes» (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Un chauffeur routier espagnol a été condamné ce mercredi à 18 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Béziers(Hérault), pour avoir tiré en direction de « gilets jaunes », au rond-point de la Méridienne, dans la nuit du 8 au 9 décembre dernier.

Selon France Bleu Hérault,​ l’homme, âgé de 69 ans, a tiré au pistolet à grenailles sur les manifestants, avant de forcer des barrages mis en place par les policiers, qui ont dû viser l’un de ses pneus pour l’empêcher de prendre la fuite.

« J’ai eu peur »

L’homme, qui venait d’apprendre que son fils avait été victime d’un accident de moto, poursuit la station, aurait paniqué, excédé de subir des blocages à répétition depuis le début du mouvement.

Devant le tribunal, le sexagénaire a expliqué avoir reçu des pierres et des bouteilles en verre sur son pare-brise. « J’ai eu peur pour ma vie », a-t-il confié. Quant aux policiers, il ne les aurait pas reconnus, malgré les gyrophares et les sirènes, reprend le site de la station.