Lorraine: Six personnes jugées pour viols, tortures et séquestration sur une jeune déficiente mentale

TRIBUNAL Trois ans après des faits de séquestration, vols et actes de torture d'une jeune femme déficiente mentale à Verdun (Meuse), trois hommes et trois femmes sont jugés à Nancy (Meurthe-et-Moselle)...

B.P. avec AFP

— 

Vue de tours HLM d'un quartier de Verdun (Meuse) où une jeune femme a été torturée et violée pendant un mois, le 22 mars 2015
Vue de tours HLM d'un quartier de Verdun (Meuse) où une jeune femme a été torturée et violée pendant un mois, le 22 mars 2015 — Jean-Christophe Verhaegen AFP

Ouvert ce lundi, le procès doit durer plus de deux semaines, jusqu’au 8 février devant la cour d’assises de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Âgés de 22 à 30 ans, trois hommes et trois femmes sont accusés de séquestration, viols, et actes de torture, sur une jeune femme déficiente mentale à Verdun (Meuse). Révélés après une visite à assistante sociale, les faits remontent au début 2015.

Alors âgée de 20 ans, la Lorraine était hébergée par un couple de femmes mariées. D’abord, de l’argent lui a été extorqué, avant les premières violences. De nombreux autres sévices, puis des viols, lui ont ensuite été infligés avec trois hommes de leur entourage, ainsi que la petite amie de l’un d’eux. Parfois filmés, les faits ont duré plus de deux semaines.

Une septième personne également jugée

Durant la période, la jeune femme a reçu de nombreux coups, a été victime de brûlures de cigarettes, étranglée, jetée dans la Meuse ou encore forcée de dormir sur le sol avec les mains attachées. Les six personnes sont accusées de la totalité ou d’une partie des faits.

Un autre homme, âgé de 56 ans, est aussi poursuivi pour « non-dénonciation de crimes ».