Manche : Un passeur bulgare condamné à deux ans ferme pour avoir transporté dix migrants dans un camion

FAITS DIVERS « J’avais besoin d’argent pour payer des dettes », a expliqué le prévenu…

20 Minutes avec agences
— 
Illustration de la balance de Thémis, symbole de la Justice. (Illustration)
Illustration de la balance de Thémis, symbole de la Justice. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Un passeur bulgare de 30 ans a été condamné ce lundi à Cherbourg (Manche) à deux ans de prison ferme. Il avait été arrêté le 16 janvier au volant d’une camionnette cachant dix migrants vietnamiens, dans une cachette de 2 m de long, 60 cm de large et 2,35 m de haut.

« Quelle honte que des individus puissent profiter de la vulnérabilité des migrants et se livrer à la traite d’être humains », s’est exclamée la magistrate du parquet. « J’ai participé à un acte révoltant sans le savoir », a de son côté déclaré le passeur, déjà condamné par le passé pour vol aggravé.

Deux bouteilles d’eau pour dix personnes

L’homme, qui emploie deux personnes en Bulgarie, a expliqué qu’on lui avait offert 500 euros pour acheminer ce camion de Manchester (Royaume-Uni) à Vernon ( Eure) pour des « réparations ». « J’avais besoin d’argent pour payer des dettes », a expliqué le prévenu. « Je n’allais pas cracher dessus. »

Quand les agents de la police de l’air et des frontières (PAF) ont découvert la cachette des migrants, ils ont d’abord aperçu un pied et une bouteille d’eau, avant de découvrir les dix migrants, adultes, avec deux bouteilles d’eau. La cloison qui les dissimulait était percée pour favoriser la respiration.