«Gilets jaunes» à Nice: Cinq manifestants interpellés samedi en centre-ville

JUSTICE Ils ont été arrêtés pour « participation à un attroupement après sommation »… 

Mathilde Frénois
— 
Les gilets jaunes manifestent à proximité de la voie rapide de Nice, lors de l'acte IX.
Les gilets jaunes manifestent à proximité de la voie rapide de Nice, lors de l'acte IX. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

La journée de samedi avait commencé comme toutes les autres pour les gilets jaunes. Ils se sont d’abord rassemblés à 11 heures en centre-ville pour une marche puis un second rendez-vous avait été fixé à 14 heures devant la gare Thiers. Mais la manifestation a dégénéré en fin de journée, ce qui n’avait pas été le cas à Nice depuis plusieurs semaines.

Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue, indique le parquet de Nice à 20 Minutes. « Pour l’instant, la qualification est participation à un attroupement après sommation », explique Caroline Chassain, procureure de la République adjointe. Samedi en fin d’après-midi, plusieurs gilets jaunes se sont regroupés devant Nice-Etoile, sur l’avenue Jean-Médecin. Par anticipation, le centre commercial avait baissé son rideau métallique. Les gilets jaunes ont tout de même tenté de s’introduire dans l’allée marchande. C’est un tir de lacrymogène qui a permis de disperser les fauteurs de trouble.

Carrefour d’Antibes avaient dû fermer à plusieurs reprises

Ce n’est pas la première fois que des gilets jaunes se font interpeller dans les Alpes-Maritimes. Début décembre, dix personnes avaient été arrêtées lors du blocage de la promenade des Anglais, au niveau de l’aéroport. Ailleurs, c’est à Antibes que se sont concentrés les débordements. Le Carrefour d’Antibes avait dû fermer à plusieurs reprises et des interpellations avaient eu lieu pour des feux de conteneurs, des faits de violence et jets de projectiles.