Roubaix: Un délégué du procureur voulait des faveurs sexuelles d'une mère de famille contre un classement de dossier

JUSTICE Le sexagénaire avait tenté de négocier des faveurs sexuelles, contre le classement du dossier de la fille de cette femme...

M.B.

— 

Illustration justice.
Illustration justice. — M.LIBERT/20 MINUTES

Un délégué du procureur qui exerçait à Roubaix, vient d’être condamné à un an de prison avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans par le tribunal correctionnel de Valenciennes, pour corruption et agression sexuelle, rapporte La Voix du Nord.

Le sexagénaire avait tenté d’obtenir des faveurs sexuelles de la part d’une Roubaisienne convoquée à son bureau, après que sa fille mineure eut écopé d’une réparation pénale suite au vol d’une carte bancaire.

Trois rendez-vous dont un dans sa voiture

« J’ai eu un trouble en la voyant » a expliqué le délégué du procureur à la barre du tribunal. Il a alors fait sortir l’adolescente de son bureau, et posé des questions très directes à la mère. Il lui proposera trois autres rendez-vous, dont le dernier… dans sa voiture, malgré les réticences de la victime.

Celle-ci décide alors de l’enregistrer. « Vous lui proposez de classer le dossier si elle est gentille ! », s’insurge la présidente. Puis il lui fait des avances sexuelles en lui tendant 30 euros. Avant d’attraper sa main et de la poser sur son sexe. La Roubaisienne dépose plainte peu après.

Il ne pourra plus jamais exercer

« Ça m’énerve qu’on puisse attenter autant à l’image de la justice ! C’est tout bonnement choquant et inadmissible ce qui s’est passé ! », s’emporte de son côté Émilie Julien, la substitut du procureur de Valenciennes.

Outre sa condamnation, le délégué du procureur, un ancien gendarme, ne pourra plus jamais exercer et il est désormais inscrit au fichier des délinquants sexuels.