Nantes: Une femme jugée aux assises pour des coups mortels sur son bébé

JUSTICE Le procès, qui s’ouvre ce vendredi, doit durer six jours…

J.U.

— 

La cour d'assises de Loire-Atlantique
La cour d'assises de Loire-Atlantique — L. Venance/ AFP

Plus de six ans après le drame, elle nie toujours les faits. Une femme de 35 ans comparaît à partir de ce vendredi et pour six jours devant la cour d’assises de Loire-Atlantique, à Nantes, pour des coups mortels sur son bébé. Le petit garçon de 19 mois était décédé en 2012 d’un œdème cérébral, au domicile familial situé à Crossac. Selon Presse Océan, de nombreuses expertises ont depuis été réalisées. Si celles-ci divergent, elles auraient mis en avant l’intervention d’un tiers. La maman, seule au moment des faits, parle de son côté d’une chute accidentelle.

Une autre partie de l’affaire sera abordée lors des débats : elle concerne la fille aînée de l’accusée, qui a dû être hospitalisée à l’âge de deux mois, en 2005. D’après le journal Ouest-France, l’enfant a gardé de lourdes séquelles. L’hypothèse qu’elle ait été secouée avait été évoquée mais l’affaire n’était pas allée plus loin, jusqu’à la mort de son petit frère.