Bretagne: Le responsable d’une piscine devant le tribunal pour une intoxication au chlore

JUSTICE Trois anciens salariés ont porté plainte...

J.G.

— 

Illustration de nageurs dans une piscine municipale, ici à Rennes.
Illustration de nageurs dans une piscine municipale, ici à Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Le gérant de la piscine de Moncontour (Côtes-d’Armor) est jugé ce jeudi devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc suite à une plainte déposée par trois anciens salariés pour intoxication au chlore. L’affaire remonte au 5 mars 2009. Ce jour-là, deux maîtres-nageurs et une hôtesse d’accueil avaient été transportés aux urgences, se plaignant depuis plusieurs semaines de maux de tête et de ventre et de palpitations, rapporte Ouest-France.

Le diagnostic des pneumologues avait confirmé une intoxication au chlore. Lors de l’enquête, des négligences avaient été mises à jour. En cas de manque, des galets de chlore étaient ainsi posés directement dans le bassin, précise le quotidien.

Une longue bataille judiciaire

Dix ans après les faits, l’une des maîtres-nageuses a perdu une partie de sa capacité respiratoire et ne peut plus fréquenter une piscine sous peine de crise d’asthme. Licenciés, les deux autres salariés ont quant à eux gagné aux prud’hommes contre leur ancien employeur avant de déposer plainte au pénal. Ils ont également porté l’affaire auprès du tribunal des affaires de la sécurité sociale.

Ils reprochent à leur ancien employeur d’avoir enfreint la réglementation relative aux normes d’hygiène et de sécurité dans les piscines et d’avoir utilisé des produits chimiques incompatibles.