Nouvelle-Calédonie: Douze ans de prison ferme pour avoir tiré sur des membres du GIGN

FAITS DIVERS Le parquet souhaitait une condamnation lourde et exemplaire…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration justice
Illustration justice — Jean-Marc Quinet/ISOPIX/SIPA

Six personnes étaient convoquées ce mardi matin devant le tribunal correctionnel de Nouvelle-Calédonie dans le cadre de plusieurs affaires de vols. Deux d’entre eux étaient aussi jugés pour avoir tiré sur des gendarmes, rapporte FranceInfo.

Quatre des six prévenus étaient impliqués dans 14 dossiers différents. Âgés de 18 à 21 ans et presque tous connus de la justice, ils ont participé à une quarantaine de vols, vols en réunion, recel de biens et dégradations avec violences entre juin et septembre 2018. Ils ont dérobé de l’argent, des téléphones, ordinateurs, des véhicules et bien d’autres objets.

« On ne peut plus accepter ça »

Deux autres prévenus comparaissaient pour avoir tiré sur deux membres du GIGN le 4 septembre dernier, alors qu’ils interceptaient un véhicule qui venait de foncer sur une voiture de la police. « Nous sommes face à une bande de délinquants, d’assassins en puissance », a déclaré le procureur de la République. « Ça n’est plus tolérable, on ne peut plus accepter ça. »

A l’audience, une quinzaine de victimes avaient fait le déplacement pour raconter leur vécu. Trois des victimes se sont même adressées directement aux prévenus, leur demandant de rendre certains objets à valeur sentimentale. « On ne sait plus où on les a mises, on ne savait pas que c’était important », a répondu l’un des accusés.

Dans ses condamnations, le tribunal a suivi les réquisitions du parquet : douze ans de prison pour les deux tireurs, 4 et 7 ans d’emprisonnement pour les autres et un an ferme pour l’un des prévenus, absent à l’audience. Tous devront payer plus de 5 millions de francs pacifiques (42.000 euros) de dédommagement aux victimes.