Bretagne: Un «gilet jaune» condamné pour avoir insulté le préfet sur les réseaux sociaux

JUSTICE L'homme a été condamné en comparution immédiate...

C.A.

— 

Un manifestant «gilet jaune» à un barrage routier à Vincent-de-Paul près de Bordeaux le 26 novembre 2018
Un manifestant «gilet jaune» à un barrage routier à Vincent-de-Paul près de Bordeaux le 26 novembre 2018 — UGO AMEZ/SIPA

Les réseaux sociaux ne sont pas un espace d’impunité. Un « gilet jaune » des Côtes d’Armor l’a appris à ses dépens. Jeudi, il a été condamné à une peine de prison avec sursis pour avoir insulté le préfet sur les réseaux sociaux, rapporte Le Télégramme.

L’homme a été reconnu coupable d’outrage et de menace à l’encontre du représentant de l’Etat lors d’une audience en comparution immédiate. Le tribunal correctionnel l’a condamné à trois mois de prison avec sursis.

Le préfet leur avait demandé d’évacuer

Le préfet des Côtes d’Armor avait invité dès lundi les « gilets jaunes » à quitter les ronds-points qu’ils occupent depuis plusieurs semaines. Des évacuations ont été menées en début de semaine à Saint-Brieuc et Lannion où le mouvement de contestation se poursuivait.

Trois autres « gilets jaunes » ont été condamnés par la même juridiction pour avoir installé une barricade devant le centre de tri postal de Saint-Brieuc le 19 décembre.