«Gilets jaunes» à Toulouse: Trois mois de prison ferme pour avoir jeté une canette sur des policiers

JUSTICE Un homme de 27 ans a été condamné lundi après des débordements en marge de la manifestation des « gilets jaunes », samedi à Toulouse…

20 Minutes avec AFP

— 

Un «Gilet jaune» lors de la manifestation du 15 décembre 2018 à Toulouse.
Un «Gilet jaune» lors de la manifestation du 15 décembre 2018 à Toulouse. — Th. Renaut / Sipa

Il aurait jeté une canette qui avait touché un policier samedi, lors de l’acte V des « gilets jaunes » à Toulouse. Poursuivi pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, un homme de 27 ans a été condamné lundi à trois mois de prison ferme, en comparution immédiate. Cette peine n’a pas été assortie d’un mandat de dépôt.

Selon La Dépêche du Midi, le jeune homme, alcoolisé et incommodé par des gaz lacrymogènes lors des faits, a expliqué ne pas faire partie des « gilets jaunes ». Il a assuré s’être retrouvé « malgré lui » dans la manifestation alors que le métro était fermé. « Je regrette profondément et j’ai honte  », a-t-il dit à l’audience, rapporte le quotidien régional.

Une manifestation plus importante qu’à Paris

Selon les autorités, les forces de l’ordre ont procédé à une trentaine d’interpellations, samedi à Toulouse, à la suite d’échauffourées. Trois policiers et sept manifestants ont été légèrement blessés.

La mobilisation des « « gilets jaunes » dans la Ville rose a rassemblé environ 4.500 personnes, soit la plus importante en France, avec Bordeaux.