Bouches-du-Rhône: ArcelorMittal assigné en justice pour pollution sur son site de Fos-sur-mer

ENVIRONNEMENT France Nature Environnement accuse ArcelorMittal de «porter atteinte à la qualité de l'air et à la santé des riverains» à Fos-sur-Mer...

M.Cei. avec AFP

— 

Un salarié devant l'usine Arcelor Mittal de Fos-sur-Mer.
Un salarié devant l'usine Arcelor Mittal de Fos-sur-Mer. — Boris Horvat / AFP

France Nature Environnement (FNE) a assigné en justice le groupe sidérurgique ArcelorMittal, que l’association accuse d’avoir commis 36 infractions aux législations sur la protection de l’environnement en 5 ans dans son usine de Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône.

L’association a assigné le géant européen devant le tribunal de grande instance d’Aix-en-Provence le 23 novembre, a précisé Nathalie Chaudon, directrice de FNE Paca, confirmant une information du Monde. L’association accuse ArcelorMittal de « porter gravement atteinte à l’environnement et notamment à la qualité de l’air et la santé des riverains ».

Responsable de 36 épisodes de pollution

FNE reproche à ArcelorMittal d’avoir violé à de nombreuses reprises les normes environnementales. L’usine de Fos-sur-Mer est responsable, en cinq ans, de 36 épisodes de pollution constatés par les inspecteurs de la Dreal (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement), a calculé FNE.

« Les services de l’Etat ont mis en demeure ArcelorMittal à plusieurs reprises mais rien ne se passe, donc on a décidé de durcir le ton », a expliqué Nathalie Chaudon. Selon un rapport de novembre 2017 consulté par Le Monde, la Dreal demandait notamment « une mise en conformité rapide (…) au regard des enjeux sanitaires associés au benzène ». Le benzène que le site d’ArcelorMittal rejette en grande quantité, « jusqu’à 10 fois » la valeur limite autorisée, selon ce même rapport.

​​​​