VIDEO. Attentats dans l’Aude: Une personne en lien avec Radouane Lakdim mise en examen

JUSTICE En début de semaine dernière, trois personnes étaient interpellées dans le cadre de l’enquête sur les attentats perpétrés dans l’Aude. L’une d’elles a été mise en examen pour « non-dénonciation de crime terroriste »…

20 Minutes avec AFP

— 

Devant le Super U de Trèbes, où s'est déroulé l'attaque terroriste perpétrée par Radouane Lakdim.
Devant le Super U de Trèbes, où s'est déroulé l'attaque terroriste perpétrée par Radouane Lakdim. — Pascal RODRIGUEZ/SIPA

En début de semaine dernière, trois personnes étaient interpellées dans l’Aude et à Mayotte dans le cadre de l’enquête sur les attentats perpétrés à Trèbes et Carcassonne le 23 mars dernier.

A l’issue de sa garde à vue, une des trois personnes interpellées sur commission rogatoire a été mise en examen pour « non-dénonciation de crime terroriste » et placée sous contrôle judiciaire. Celle-ci était en lien avec le djihadiste Radouane Lakdim​, qui a tué quatre personnes, parmi lesquelles le gendarme Arnaud Beltrame.

Trois autres mises en examen

Dans le cadre de l’enquête, trois autres personnes​, membres de l’entourage du djihadiste, ont été déjà été mises en examen et incarcérées en octobre dernier. Elles sont soupçonnées d’avoir apporté leur aide, à divers degrés, à Radouane Lakdim.

Dès le mois de mars, Marine P., la compagne du terroriste, avait été mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placée en détention provisoire.