Béziers: La justice demande (encore) à Robert Ménard de retirer sa crèche de la mairie

JUSTICE Robert Ménard a déplacé ce vendredi sa crèche sur le parvis de la mairie...

Nicolas Bonzom

— 

Le maire de Béziers, Robert Ménard.
Le maire de Béziers, Robert Ménard. — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

La préfecture de l’Hérault se réjouit dans un communiqué de sa nouvelle victoire judiciaire face à Robert Ménard. Ce jeudi, le tribunal administratif a donné raison à l’Etat, qui demandait le retrait de la crèche installée du hall de la mairie de Béziers.

« L’installation d’une telle crèche […] dans un emplacement public, n’est légalement possible que lorsqu’elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, indique la justice. La mesure […] ne fait pas obstacle […] à la mise en place d’une crèche de Noël par la commune mais seulement à ce que cette crèche […] soit implantée dans l’enceinte de l’hôtel de ville. » Autrement dit, l’élu peut installer une crèche, mais pas à la mairie.

Sous 48 heures

Le tribunal enjoint donc la mairie à retirer sa crèche dans un délai de 48 heures, sous astreinte de 2.000 euros d’amende par jour de retard. En décembre 2017, la justice avait déjà ordonné à la commune de Béziers de retirer la crèche de Noël qu’elle avait installée. Robert Ménard l’avait déplacée, dans un bâtiment situé à proximité de la mairie.

La mairie de Béziers a déplacé ce vendredi sa crèche sur le parvis de l'hôtel de ville.