Béziers: L'Etat va (à nouveau) attaquer la crèche installée en mairie par Robert Ménard

JUSTICE En 2017, déjà, la justice avait donné raison à l'Etat. L'élu avait déplacé sa crèche...

Nicolas Bonzom

— 

Le maire de Béziers, Robert Ménard (Archives).
Le maire de Béziers, Robert Ménard (Archives). — ALAIN ROBERT/APERCU/SIPA

L’Etat va (à nouveau) attaquer la crèche installée lundi dans la cour d’honneur de la mairie de Béziers par Robert Ménard. Selon Midi Libre, le sous-préfet a indiqué qu’un référé allait être déposé devant le tribunal administratif de Montpellier, car elle ne respecterait pas la loi de 1905, sur la séparation des Églises et de l’État.

« Nous demandons l’enlèvement immédiat de la crèche », indique le sous-préfet Christian Pouget au quotidien. En 2017, l’Etat avait déjà saisi la justice, et avait gagné.

« C’est une volonté de fouler aux pieds la loi de 1905 »

Robert Ménard avait déménagé sa crèche à l’hôtel Dulac, tout près de la mairie.

« Dans le cas des festivités de Noël, il y a trente-six mille endroits où il aurait pu, sans aucune difficulté, poser la crèche, poursuit le représentant de l’Etat. Il a choisi de le faire en mairie. C’est une volonté délibérée de fouler aux pieds la loi de 1905. »