«Gilets jaunes» à Perpignan : Un manifestant condamné pour avoir poussé un gendarme sur une voiture en marche

MANIFESTATION Le gendarme avait été poussé sur une voiture en marche, samedi, à Claira…

N.B.

— 

Des gilets jaunes (illustration).
Des gilets jaunes (illustration). — N. Bonzom / Maxele Presse

Un homme de 62 ans a été condamné lundi à six mois de prison, dont trois assortis d’un sursis, devant le tribunal correctionnel de Perpignan (Pyrénées-Orientales). Selon L'Indépendant,en marge d’une manifestation de « gilets jaunes » samedi, l’homme était accusé d’avoir poussé un gendarme​ contre une voiture en marche.

Les faits ont eu lieu alors que des manifestants tentaient d’organiser un barrage dans un rond-point, à Claira, près de Perpignan. Devant les injonctions de la gendarmerie, les « gilets jaunes » finissent par abandonner leur opération, poursuit le quotidien régional.

« J’étais dans un autre monde »

Seul l’un d’eux se montrera peu coopératif. Le prévenu finira même par s’énerver, et poussera un gendarme sur la route, alors qu’arrive un véhicule. Le militaire sera projeté sur la portière de la voiture. Devant le tribunal, le retraité, inconnu jusqu’ici de la justice, a affirmé ne pas se reconnaître devant la vidéo qui a immortalisé la scène.

« Je me reconnais physiquement, mais je ne comprends pas, a-t-il assuré, présentant ses excuses. J’étais dans un autre monde. Je condamne toute violence. » L’homme, dont la peine est aménageable, a été libéré avant de passer devant le juge des libertés.