Puy-de-Dôme: Un médecin condamné pour avoir facturé des consultations fictives

FRAUDE Le préjudice pour la CPAM est estimé à plus de 8.000 euros...

20 minutes avec agence

— 

Une carte Vitale et une ordonnance chez un médecin. Illustration.
Une carte Vitale et une ordonnance chez un médecin. Illustration. — DURAND FLORENCE/SIPA

Un médecin généraliste, qui exerçait en secteur rural dans le Puy-de-Dôme, a été condamné par le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand, rapporte La Montagne ce jeudi. Le quadragénaire facturait les consultations de jour au tarif de nuit et passait les cartes vitales plusieurs fois dans le lecteur.

Les fraudes reprochées auraient débuté six mois après l’installation du praticien dans la région et auraient duré quatre ans et demi. Cependant, les juges n’ont retenu que des faits allant de 2014 à 2016.

10.000 euros d’amende

Une patiente septuagénaire s’était aperçue que le docteur lui avait facturé deux visites alors qu’elle n’avait consulté qu’une seule fois. Les enquêteurs avaient ensuite découvert de nombreuses autres irrégularités. Au total, le préjudice de la CPAM est estimé à plus de 8.000 euros.

Le praticien justifie les faits reprochés par « des menaces, tant physiques que morales ». Il ajoute qu’il était « dans une ambiance délétère du matin au soir ». « Je me suis épuisé, cramé, je faisais trente à quarante consultations par jour, a-t-il expliqué devant les juges. J’ai pas vu arriver le burn-out. Ça m’a coûté un divorce. »

« Il y a pourtant eu la volonté de faire de l’argent et de faire l’autruche », a rétorqué le juge. Le tribunal a finalement condamné le médecin à une amende de 10.000 euros dont 5.000 euros avec sursis.