Béziers: Robert Ménard et son affiche pro-TGV gagnent en justice contre six associations féministes

«HUMOUR» L’humour certes « douteux et provocateur » de la campagne ne fait pas pour autant l’apologie des violences faites aux femmes selon la justice…

20 Minutes avec agences

— 

Un extrait de l'affiche de Robert Ménard.
Un extrait de l'affiche de Robert Ménard. — Ville de Béziers

Robert Ménard a gagné. La justice administrative a débouté ce mardi des associations féministes qui avaient porté plainte contre une campagne d’affichage lancée par la mairie de Béziers. Les posters mettaient en scène une femme ligotée sur des rails, hurlant à l’approche d’un train à vapeur.

On pouvait lire sur l’affiche en lettres capitales : « Avec le TGV, elle aurait moins souffert ! ». Mise en place en décembre 2017, la campagne était sortie juste après un fait divers sordide où une femme était morte écrasée par un train, ligotée aux rails par son compagnon.

Robert Ménard ravi

Selon le tribunal administratif de Montpellier, cette affiche ne constitue « pas une promotion des violences faites aux femmes », malgré son « humour douteux et provocateur » relevé par certains. Les juges ont ainsi rejeté les arguments des six associations plaignantes (dont Chiennes de Garde et Osez le féminisme).

L’affiche avait suscité l’indignation de nombreux politiques. La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les hommes et les femmes Marlène Schiappa avait dénoncé une « campagne une fois de plus odieuse ». Robert Ménard, qui avait immédiatement fait retirer les affiches, s’est félicité sur Twitter de cette victoire.