Toulouse: Il avait gratuitement roué de coups une cycliste, un homme écope d'un an de prison ferme

JUSTICE Un homme de 28 ans a été condamné ce lundi à 18 mois de prison dont un an ferme pour avoir frappé la semaine dernière une cycliste qu'il ne connaissait pas...

Beatrice Colin

— 

Velo bus pietons moyens de transports autre que la voiture. semaine de la mobilite durable.
Velo bus pietons moyens de transports autre que la voiture. semaine de la mobilite durable. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Elle a eu le nez fracturé, une dent cassée et de multiples hématomes sur le visage et le corps. Alors qu’elle sortait d’une garde de douze heures à la maternité Paule-de-Viguier, à l’hôpital Purpan de Toulouse, une cycliste a été violemment agressée mercredi dernier avenue de Grande-Bretagne. Ce lundi, l’auteur des coups a été jugé en comparution immédiate et condamné à 18 mois de prison dont un an ferme.

La sage-femme se trouvait sur la piste dédiée aux vélos, lorsqu’elle a été agrippée par-derrière et jetée à terre. Après avoir chuté, elle a été la cible répétée de nombreux coups d’un homme qu’elle n’avait jamais vu auparavant, auxquels seule l’intervention d’un passant venu la secourir a pu mettre un terme.

Le passant a poursuivi l’agresseur, totalement ivre, et l’a maintenu au sol jusqu’à l’arrivée des policiers.

Obligation de soins

A la barre, l’homme de 28 ans, sans domicile fixe, a tenté de se défendre, prétendant que la cycliste l’avait insulté. Une accusation réfutée par les témoins et la victime. « Cela a été d’une violence inouïe d’autant qu’elle est gratuite et d’une grande lâcheté », a souligné son avocate, maître Aimé Cara, qui intervenait aussi pour le compte du CHU de Toulouse.

Une agression qui vient de surcroît s’ajouter à une autre de même nature, survenue quelques jours. « Ce n’est pas la première fois que cela arrive, vous serez jugé en avril pour avoir poussé une dame le 5 novembre dernier. Cela pose question sur ce qui se passe dans votre tête », a souligné la présidente du tribunal correctionnel qui a assorti la peine d’un an de prison ferme d’une obligation de soins.