Blocage des «gilets jaunes»: L'homme qui a renversé un policier pourrait être déféré et jugé dès lundi

JUSTICE Au total, sept personnes ont été interpellées samedi et dimanche, en marge des manifestations organisées dans les Alpes-Maritimes...

Fabien Binacchi

— 

Des gilets jaunes à Nice
Des gilets jaunes à Nice — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

L’automobiliste qui a renversé un policier, samedi à Grasse, en tentant de forcer un barrage des « gilets jaunes », devrait être déféré lundi matin en vue d’un jugement en comparution immédiate dans l’après-midi, a indiqué le parquet ce dimanche.

« Il devrait être poursuivi pour violences volontaires sur une personne dépositaire de l’autorité publique avec arme par destination et ayant entraîné une ITT inférieure à huit jours, a précisé la procureure de la République de Grasse Fabienne Atzori, interrogée par 20 Minutes. Il s’est défendu du caractère volontaire en garde à vue mais, selon les témoignages et les vidéos, on voit clairement une accélération. »

L’homme, né en 1977, était jusque-là inconnu de la justice. L’agent de police, lui, souffre « de contusions légères », selon la préfecture des Alpes-Maritimes.

Détériorations de radars et détentions d’armes

Au total, sept interpellations ont eu lieu depuis samedi, dans le cadre des blocages organisés par des « gilets jaunes » dans les Alpes-Maritimes. Ce dimanche, un chauffeur-livreur a également été placé en garde à vue après avoir renversé à faible allure un manifestant à Antibes. Une enquête est en cours, a précisé la procureure.

Deux autres personnes ont été arrêtées dimanche pour avoir tenté de détériorer des radars en les aspergeant d’essence. Ces individus ne portaient pas de gilets jaunes au moment des faits, la procureure évoque des faits relevant de la « délinquance opportuniste ». Ils ont été relâchés et seront à nouveau interrogés dès lundi.

Enfin, trois manifestants ont été interpellés en possession d’armes, et en l’occurrence de fumigènes, a également précise Fabienne Atzori. Du matériel qui leur a été confisqué.