Bretagne: En arrêt de travail, il tape 250 kilomètres de vélo lors d'une course

JUSTICE Son employeur a émis des doutes sur les raisons de son absence...

C.A.

— 

Illustration d'une course de vélo.
Illustration d'une course de vélo. — SUPERSTOCK/SIPA

Plutôt en forme. Un homme en arrêt de travail en raison de douleurs au dos est soupçonné par son employeur d’avoir simulé un accident de travail pour être mis au repos. Pendant son arrêt, l’homme a participé à une course cycliste et parcouru 250 kilomètres en trois étapes, rapporte Ouest-France.

Son employeur a porté plainte et l’affaire a été portée devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (Côtes d'Armor). Arrêté en avril 2017 pour des douleurs au dos alors qu’il travaille dans une plate-forme logistique, le prévenu avait pris le départ d’une course cycliste dès le lendemain. Et son arrêt sera ensuite prolongé par la médecine du travail.

Son employeur lui réclame 13.000 euros d’indemnités versées. La décision est attendue en janvier.