Le propriétaire d'un château en Anjou mis en examen pour fraude fiscale aggravée et écroué

ENQUETE Cet homme a déjà été condamné à plusieurs reprises pour escroquerie, fraude fiscale et exercice illégal de la profession d’expert-comptable…

20 Minutes avec AFP

— 

Le château de Posanges, en Côte-d'Or, (Illustration).
Le château de Posanges, en Côte-d'Or, (Illustration). — Château de Posanges

Un préjudice estimé à plusieurs millions d’euros. Le propriétaire d’un château en Anjou a été mis en examen pour fraude fiscale aggravée et blanchiment, ce jeudi, et placé en détention provisoire, a annoncé une source proche du dossier, confirmant une information d'Europe 1.

Olivier R., un ancien expert-comptable gérant de plusieurs sociétés et résidant au château de Loncheray (Maine-et-Loire), a été mis en examen mercredi par un juge financier, qui le soupçonne de s’être soustrait à l'impôt à hauteur de plusieurs millions d’euros, selon la radio.

Des perquisitions au château et dans deux autres propriétés

Cet homme a déjà été condamné à plusieurs reprises pour escroquerie, fraude fiscale et exercice illégal de la profession d’expert-comptable. Mardi, des perquisitions ont été menées au château de Loncheray ainsi que dans au moins deux autres endroits, a indiqué la source proche du dossier.

Selon le Courrier de l'Ouest​, il s’agit d’un autre château, celui de Bois-Montbourcher, et d’une propriété privée appartenant à un homme lié au mouvement d’extrême droite Renouveau français.